AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionSite
Derniers sujets
» Insultes médiévales !
Mar 5 Mai - 19:12 par Planaire

» Expedition to Sigil la Cage !!!!
Sam 2 Mai - 11:54 par Planaire

» La Salle de Transit de la taverne
Sam 2 Mai - 11:52 par Szass

» Quand on arrive en ville...
Mar 6 Jan - 22:58 par Maximilien

» Meurtre au nouveau Palais Vofoli
Lun 5 Jan - 15:48 par Szass

» La guilde de Langue Coupée
Dim 4 Jan - 13:33 par Szass

» Bonne année
Ven 2 Jan - 1:31 par Mordicus

» La Totale Laelith 300%
Mer 31 Déc - 7:30 par Szass

» FAI ?
Mar 30 Déc - 13:54 par Szass

» Le Parc d'attraction de Kolocoa
Sam 27 Déc - 0:10 par Szass


Si je connais Trevelian ? Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message Auteur
MessageSujet: Si je connais Trevelian ? Jeu 21 Aoû - 7:19

Propos recueillis par le Salammatin lors d'une entrevue secrète auprès du premier fouineur Lamb. Ceci est un extrait de cet entrevue, tel qu'il me fut parvenu.

Salammatin : Monsieur Lamb, lors de vos nombreuses enquêtes, avez-vous déjà eu à faire avec celui qu'on surnomme l'Empereur-Démon ?
Lamb : Hum Hum, euh... oui, cela va de soit. Je n'irai pas jusqu'à dire que c'est un ami, mais j'ai en effet pris de nombreuses fois le thé avec lui lors de ma carrière.
S : Ah bon ?
L : Ha ha ha, c'est une expression, ne vous étonnez pas ainsi. Disons que mes troupes et moi-même avons déjà établi de nombreuses planques près de ses nombreux repaires.
S : Aaaah, vous me rassurez !
L : Oui, mais ne me coupez pas la parole s'il vous plaît.
S : ...
L : Donc je disais que nous étions souvent en planque devant chez lui. Et croyez moi si je vous le dis, mais il ne manque de rien ce scélérat. Faut voir les somptueux complexes souterrains que l'argent qu'il détourne parvient à financer. De somptueuses forteresses au sein même du Cloaque. Et les personnes qui y affluaient faisaient parti de la haute société chez ces satanés mort-vivants...
S : Des mort-vivants ?
L : Bref je...
S : Vous n'avez pas répondu à ma question.
L : Ah, c'était une question ? Je pensais à une exclamation de votre part comme vous le faites depuis le début.
S : C'est que...
L : Ne m'interrompez pas s'il vous plaît.
S : ...
L : Donc je disais...
S : Vous disiez les mort-vivants !
L : ...
S : Pardon, je vous laisse continuer.
L : ... Donc un jour, lors d'une cérémonie qu'il avait organisé avec ses amis dans l'un de ses palais cloaquien, nous avons décidé d'intervenir et de boucler tout ce petit monde.
Mais cela ne fut pas aussi simple...
S : Racontez moi.
L : Mais c'est ce que je fais voyons ! ... Bref, avant d'intervenir et de foncer dans le tas tête baissée, j'ai eu la brillante idée d'envoyer un de mes plus fidèles hommes en reconnaissance. Pour l'occasion, nous lui avons dégoté un déguisement de momie, qui lui allait à merveille. Une fois paré de ses atours, il est parti seul, à cette cérémonie, se mêlant à la foule du mieux qu'il pouvait. Il parvint à pénétrer dans le palais sans trop d'aléas, et nous ne le revîmes plus avant un long moment.
S : C'est intriguant, quel suspens monsieur Lamb !
L : Oui oui, mais gardez vos appréciations pour la suite, car ce n'est pas fini.
Nous attendîmes ainsi cinq bonnes heures, dans le noir, la puanteur de ces égouts abominables, et les rats qui nous mastiquaient les pieds...
Le temps passant, mes hommes ressentirent tous une certaine lassitude, et l'entrain qu'ils avaient quelques heures auparavent s'estompa vite. Ils étaient fatigués, harrassés, exténués...
S : Je me doute.
L : ... Non, vous ne pouvez pas savoir ! Le Cloaque est bien pire que l'on se l'imagine.
Bref, à l'unanimité, nous avons décidé avec regrets de laisser notre envoyé sur place et de partir nous coucher, pour revenir le lendemain aux nouvelles. J'ai tout de même laissé, je le précise, deux de mes hommes sur les lieux au cas où il reviendrait.
S : ...Euh oui... c'est la moindre des choses.
L : Mais vous allez vous taire à la fin ! C'est pas possible vos commentaires inutiles !
S : ...
L : Donc ! Le lendemain, pas de nouvelles ! Berloul, c'est son nom, n'était toujours pas revenu. Les invités étaient apparement tous repartis, mais nous n'avions aucune nouvelle de notre homme.
...
Trois jours plus tard, nous investissions le palais avec cent de mes meilleurs agents, sans réel succès. Il n'y avait personne à l'intérieur, du moins n'avons nous trouvé personne.
Quelques restes d'une soirée bien arrosée, des amuse-gueules éparpilllés dans la salle.
Mais rien qui nous intéressait. Cette mission se solda par un échec complet, et nous avons du arrêter la surveillance afin de ne pas nous faire démasquer.
S : C'est navrant en effet...
L : Mais ce n'est pas le plus navrant.
Deus jours plus tard encore, alors qu'un de mes hommes trainait dans une des tavernes de la cité, il aperçut Berloul au comptoir, une dizaine de choppes vides devant lui.
S : Ah bon ? Il n'est donc pas mort lors de son expédition ?
L : Non, et je le revis d'ailleurs à de nombreuses reprises les jours suivants. Il était venu un matin à mon bureau pour m'apporter sa démission que je devais transmettre à Mitrias du Temple du Nuage. Je lui ai demandé des explications sur ce qui s'était passé, mais il ne savait même plus parler correctement. Il bredouillait des choses incompréhensibles qui, l'alcool aidant, les rendait encore plus absconses. Il fut admis au Lazaret pendant quelques semaines en soins intensifs. A sa sortie, il allait beaucoup mieux c'est dire. Mais il replongea vite dans l'alcool.
En plus de sa retraite anticipée, la cité lui avait versé une prime de risque... Bref, de quoi le faire vivre jusqu'à la fin de ses jours.
Pourtant, à l'heure d'aujourd'hui, il traine dans les tavernes les plus cradingues qui soient, à dépenser ce qu'il lui reste d'économie dans les boissons fermentées du port, à roder parmi la marmaille et les pouilleux de la Chaussée du Lac.
C'est devenu une vraie loque, y a pas à dire. Il tomba vite dans l'oubli et nous finîmes par le renier pour ce qu'il était devenu. Une bien triste histoire, de voir qu'un si noble fouineur, qui avait à son actif de nombreuses affaires élucidées, puisse tomber dans la désuétude la plus totale.
S : Et vous a-t-il dit ce qui lui était advenu lors de cette cérémonie ?
L : Oui, malheureusement, mais je ne tiens pas à ce que vous l'appreniez de moi-même.
Vous pourrez le trouver sur la Chaussée du Lac, à la taverne de la Sardine Sans Ecaille, où il aime souvent se rendre. Allez l'interroger vous même, et vous entendrez alors son histoire. Je ne sais pas si je dois y croire. J'avoue que tout ceci me laisse perplexe.
Je vous laisserai donc juger par vous même.
S : Merci monsieur Lamb pour cette entrevue fort sympathique ! Ce fut un plaisir de discuter avec vous !
L : Oui oui, mais n'allez pas publier cet article dans votre gazette locale. Je ne tiens pas à ce que cela se sache. Vous m'avez bien compris ?
S : Oui, c'est clair comme l'eau du Lac monsieur Lamb, pas un mot de tout ça !
L : Mouais enfin, l'eau du Lac n'est pas si claire que ça non plus...

......

Cet article est tiré d'une idée originale de Kesius Cley, qui se chargera d'en faire la suite, je l'espère, c'est à dire le récit de Berloul à la taverne de la Sardine Sans Ecaille.
Ne ratez sous aucun prétexte la suite de cet épisode palpitant. Tous les mystères de cette étrange soirée vous seront dévoilés.

_________________
Au royaume des aveugles, l'invisibilité ne sert à rien.
avatar
Szass
Tavernier



Age : 37 Date d'inscription : 21/07/2008 Nombre de messages : 594
Feuille de personnage
Race: Humain
Classe: Magicien
Niveau: 62

Voir le profil de l'utilisateur http://www.everyoneweb.fr/city
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Si je connais Trevelian ? Ven 29 Aoû - 10:33

A la taverne de la sardine sans écailles ? Près du port ? Voilà qui est intéressant... J'irais y faire un tour à ma prochaine excursion à Laelith pour voir si ce Berloul a toujours l'esprit relié à la parole.

Pour ma part, je trouve cette interview vraiment bien faite, bravo et merci Kesius Kley. Mais j'avoue que cela me rappelle quelques souvenirs... un certain bal organisé par Trevelian... pour une occasion très particulière...je n'en dirais pas plus... Rolling Eyes
avatar
Dhaturan
Client régulier



Age : 29 Date d'inscription : 22/07/2008 Nombre de messages : 15
Feuille de personnage
Race: Humain
Classe: Barde
Niveau: 1

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Si je connais Trevelian ? Ven 29 Aoû - 12:13

Si si, il faut en dire plus ! bounce
avatar
Mordicus
Pilleur de placards à bouffe



Age : 41 Date d'inscription : 27/08/2008 Nombre de messages : 275

Voir le profil de l'utilisateur http://mordicus.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Si je connais Trevelian ? Ven 29 Aoû - 14:40

En fait, l'idée est de Kesius Kley.
Pour être plus précis, je dirai que son idée est en fait ce qui va suivre.
Cet interview est issue de mon imagination et servait à planter le décor pour la suite de Kesius.
Dernièrement, j'ai eu des nouvelles de lui et il m'a dit qu'il ne pouvait pas faire la suite, faute de temps et d'inspiration.
Je m'en chargerai donc d'ici peu, en essayant de respecter son idée primaire.
Mais franchement c'est assez drôle je dois vous avouer.
Euh... oui, cette histoire ressemble un peu au scénario "L'Empereur-Démon se marie" de Casus Belli.
Voilà, soyez patients en attendant la suite de cette histoire trépidante.
Et merci du compliment.
_________________
Au royaume des aveugles, l'invisibilité ne sert à rien.
avatar
Szass
Tavernier



Age : 37 Date d'inscription : 21/07/2008 Nombre de messages : 594
Feuille de personnage
Race: Humain
Classe: Magicien
Niveau: 62

Voir le profil de l'utilisateur http://www.everyoneweb.fr/city
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Si je connais Trevelian ?


Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
Si je connais Trevelian ? Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TAVERNE DU RAT CREVÉ :: 

Discussions sur les cités du Multivers

 :: 

Laelith

-